Noyades : plusieurs accidents causés par les baignades sauvages

Jeudi 16 juin, alors que la chaleur s’abat sur une grande partie de la France, certains pratiquent ce qu’on appelle "la baignade sauvage". Cette pratique non surveillée est dangereuse. Plusieurs accidents ont été recensés.

Avec les températures caniculaires que la plume de chaleur apporte jeudi 16 juin, il est tentant pour beaucoup de se rafraîchir en allant se baigner dans des lacs ou dans des rivières. Dans l’Oise, des étudiants aiment s’adonner aux plaisirs de la baignade sans avoir conscience du danger comme en témoigne l’un d’entre eux : “Forcément, ça ne me fait pas spécialement peur”, avant qu’un autre reprenne : “C’est un cas sur je ne sais pas combien de personnes”, décrit-il. Des étudiants, mais aussi des familles, vont se baigner dans des lieux sans surveillance.

Des risques multiples

La plupart de ces plans d’eaux sont interdits à la baignade, car ils présentent des dangers comme l’explique le commandant des Sapeurs-Pompiers Matthieu Faure : Les zones (…) qui sont interdites à la baignade, c’est parce qu’elles présentent des dangers, des dangers soit de courant, soit de température d’eau qui sont froides, soit aussi de fond et de profondeur importante.” Il est donc conseillé pour les baigneurs d’aller dans des zones surveillées.

Crédits photos : Courrier Picard – Un panneau de baignade interdite installé à Albert. Ils sont trop peu nombreux dans les lieux concernés. – (Archive)