Gers : à Montesquiou, intoxication massive dans les rangs du Service National Universel

Du 12 au 24 juin, plus de 200 jeunes, âgés de 15 à 17 ans, venus de sept départements, réalisent la première phase du Service National Universel (SNU) à Montesquiou, dans le Gers. Le séjour a cependant viré au cauchemar pour une vingtaine d'entre eux ce mercredi.

Pour plus d’une vingtaine de jeunes, le séjour de cohésion du Service National Universel (SNU), première phase du dispositif qui vise à transmettre un socle républicain fondé sur la vie collective, la responsabilité et l’esprit de défense, s’est transformé en une mauvaise aventure ce mercredi matin à la Maison du Temps Libre, située à Montesquiou, lieu où il devait participer à un forum sur l’engagement en la présence de diverses associations. Pourtant, en milieu de matinée, l’heure n’était pas au partage mais plutôt à la prise en charge de jeunes en détresse.

7 jeunes évacués vers les hôpitaux d'Auch et de Tarbes

Et pour cause, “sur les 117 jeunes basés sur le site du château du Haget (un second groupe est établi à la Ferme de l’Aoueille près de Pouylebon, NDLR), 26 d’entre eux (24 filles et 2 garçons) se trouvent en urgence relative et se plaignent de maux de tête et de ventre avec quelques vomissements”, explique Benoît Courtiaud. “Il y a sept jeunes qui ont été évacués. Trois ont été transportés par minibus sur Tarbes. Et quatre ont été amenés au centre hospitalier d’Auch, deux par ambulance et deux autres via un véhicule de tourisme”, précise le directeur de cabinet de la préfecture du Gers.

“Toutes les victimes sont légèrement touchées, c’est ce que l’on appelle des urgences relatives. Il n’y a pas de symptômes graves pour le moment”, rassure le colonel Xavier Pergaud, directeur adjoint au SDIS 32. En ce sens, ce soir, les sept adolescents sont tous sortis des hôpitaux. Au total, “25 pompiers ont été mobilisés sur les lieux. On a mis en place un plan ORSEC-Nombreuses victimes, c’est-à-dire qu’on a checké la totalité des victimes par informatique afin de faire un suivi de ces dernières, depuis leur prise en charge jusqu’à l’arrivée à l’hôpital”, complète le directeur adjoint au SDIS 32.

L'origine des maux reste inconnue

“À ce stade, les investigations sont engagées pour connaître l’origine de ces symptômes qui peuvent être liés à une possible intoxication alimentaire comme à un éventuel coup de chaleur”, indique la préfecture du Gers. La possibilité d’une intoxication par l’eau a également été évoquée ce matin.

Dans l’attente de connaître les causes exactes de cet incident et alors qu’une enquête a été ouverte par le parquet d’Auch, “le reste du groupe reste sous surveillance avec l’encadrement”, partage Benoît Courtiaud. Les activités programmées sur la journée d’hier pour les jeunes ont par ailleurs été annulées.

Le séjour de cohésion n’est néanmoins pas remis en question même si quelques modifications vont être apportées. Si les épreuves sportives ont ainsi été annulées, d’ici le 24 juin, les jeunes volontaires découvriront en revanche le patrimoine du Gers ainsi que diverses institutions nationales, avant de passer aussi une journée ludique à la base de loisirs de Castéra-Verduzan.

Crédit photo : La Dépêche.fr – Plus d’une vingtaine de pompiers ont été mobilisés ce mercredi matin. / DDM – SEBASTIEN LAPEYRERE