Montpellier : il se fait enlever en pleine rue et charger dans le coffre d’une voiture

Pendant plusieurs heures dans la nuit du 23 au 24 juin, la victime, un Montpélliérain de 27 ans a été roué de coups et menacé avec un couteau, ses ravisseurs lui réclamant 25 000 €.

Un enlèvement en pleine rue le 23 juin dernier vers minuit. Deux voitures arrivent à vive allure et s’arrêtent à hauteur d’un couple qui déambule dans le quartier de Montasinos. 

L’homme de 27 ans, qui marchait tranquillement dans la rue, a soudain été chargé de force ans le coffre de l’un des véhicules. La jeune femme a eu le temps de fuir et de se rendre directement au commissariat de police. Alors qu’elle raconte cette scène stupéfiante, son petit ami l’appelle, il vient d’être relâché. Les policiers vont récupérer la victime qui vient de vivre un calvaire.

Tabassé, menacé avec un couteau

Il va raconter avoir été conduit dans un endroit isolé où les trois individus vont l’extraire du véhicule et s’en prendre physiquement à lui. Le menacer de mort. Il sera frappé à coups de poing, menacé avec un couteau pour une pseudo-dette de 25 000€. Selon la victime, les mis en cause étaient particulièrement déterminés à se faire rembourser en argent sonnant et trébuchant. Le trio a finalement relâché sa proie, promettant de revenir le lendemain pour se faire payer. 

Grâce à son témoignage, les enquêteurs vont rapidement remonter la piste de l’auteur principal, âgé de 38 ans qui sera interpellé avec son neveu de 19 ans, lui aussi impliqué, à Carnon. L’homme, placé en garde à vue, avait précédemment entretenu une brève relation avec la jeune femme. Cette dernière avait déjà porté plainte contre lui pour des menaces. Le mis en cause va reconnaître partiellement les faits de violences. Le mobile : une dette de 25 000€ selon lui en rapport avec la valeur des stupéfiants que son ex-copine aurait malencontreusement réduits à néant en passant à la machine un vêtement dans lequel ils étaient stockés. 

Les deux suspects (le troisième larron court toujours) ont été déférés ce lundi 27 juin devant le procureur de la République.

Crédits : Midi Libre – Les ravisseurs réclamaient 25 000€ à la victime. Les policiers ont remonté la piste jusqu’à Carnon. / ILLUSTRATION MIDI LIBRE – MIKAEL ANISSET