Meurthe-et-Moselle : une femme parvient à fuir son domicile après avoir été séquestrée trois ans

Son époux a été placé sous contrôle judiciaire. Il a l’interdiction de se présenter au domicile conjugal, en attendant son procès.

Les policiers ont été contactés par un homme, lui-même alerté par les appels à l’aide d’une femme, depuis son balcon. Il est 10 heures du matin, mercredi à Laxou en Meurthe-et-Moselle, lorsque ce riverain assiste à une scène peu commune. Une femme, à la fenêtre de son appartement, le hèle et lui demande de l’aide, comme le relate le site Actu.fr.

Le passant prévient rapidement les forces de l’ordre, qui, dépêchées sur place, trouvent la porte du logement fermée à clé. Avec le renfort des pompiers, les policiers parviennent à entrer dans le logement et découvrent cette femme âgée de 39 ans et son enfant un petit garçon de 4 ans. Cette dernière, qui, avec l’aide des secours, parvient à quitter l’appartement par une grande échelle, en passant par la fenêtre, leur indique que cela fait trois ans qu’elle est contrainte par son époux à rester enfermée.

Un procès en septembre

Lorsqu’elle avait fait part, peu après leur mariage en 2019, de son intention de quitter cet homme, ce dernier l’aurait menacée avec un couteau et aurait décidé de l’empêcher de sortir indéfiniment, a-t-elle déclaré aux policiers. Depuis, cette femme n’aurait plus eu le droit d’utiliser de téléphone portable.

Son époux, âgé 53 ans, qui, selon l’Est Républicain, se trouvait sans emploi depuis la faillite de son agence de voyages, après la pandémie de Covid-19, a été interpellé peu après et aurait, selon Actu.fr cherché à minimiser les faits. Auprès de BFMTV, le procureur de la République de Nancy indique qu’il a été placé sous contrôle judiciaire, dans l’attente de son procès, prévu le 2 septembre 2022. D’ici là, l’homme, de nationalité Algérienne, est visé par une interdiction de se présenter au domicile conjugal.

Crédits  : Le Parisien – Lorsqu’elle avait fait part, peu après leur mariage en 2019, de son intention de quitter cet homme, ce dernier l’aurait menacée avec un couteau et aurait décidé de l’empêcher de sortir indéfiniment, a-t-elle déclaré aux policiers. LP/Olivier BOITET