Le dispositif préventif des feux de forêts démarre vendredi au SDIS des Pyrénées-Orientales

Les pompiers du SDIS dans les Pyrénées-Orientales sont aux aguets face à la vague de chaleur qui va déferler sur la France et notre département dès ce mardi. Les fortes températures risquent de provoquer des départs de feu. Leur dispositif préventif des feux de forêts est prêt à être appliqué.

Les prochains jours risquent d’être chargés pour les pompiers du SDIS (service départemental d’incendie et de secours) des Pyrénées-Orientales. La vague de chaleur qui doit s’abattre sur la France à partir de ce mardi est propice aux départs de feu et aux incendies de végétation. Ce dimanche, 50 hectares sont partis en fumée à Baixas, près de Perpignan. Le dispositif préventif des feux de forêts est en place pour ce vendredi 17 juin. 

Cette alerte est liée à l’indice de vent. À partir du 17, on va avoir un effet combiné de la température et du vent, qui vont assécher la végétation, et c’est à partir de là que les éclosions de départs de feu sont au maximum“, explique le lieutenant-colonel Jean-Claude Commes. Malgré tout, le SDIS dit rester vigilant avant la date du 17 juin : “On peut monter en puissance à partir des indices météorologiques. Le feu de Baixas a montré que même sans un fort vent, le feu peut très bien se développer, parce que nous sommes déjà sur certains secteurs en zone très sèche, et ça peut évoluer défavorablement assez rapidement.” 

Appel à la vigilance pour ne pas déclencher d'incendies

De quoi rappeler également quelques gestes à éviter pour ne pas déclencher un départ de feu. D’abord ne pas jeter de mégot de cigarette lorsque l’on est en voiture. “C’est le grand classique. En 2012, le feu qui a fait 15.000 hectares, en partant du Perthus, c’était ça“, rappelle Jean-Claude Commes. Ensuite, attention aux grillades : “Je sais que c’est le feu sacré pour les Catalans, mais il faut les faire dans des ‘places à feu’ qui sont réglementées et non pas n’importe où dans les massifs.” 

Enfin, il faut être vigilant en cas de débroussaillage. “Pour ceux qui sont propriétaires de parcelles dans les massifs, il faut éviter d’utiliser des débroussailleuses, puisque les étincelles provoquées par ces machines sur la rocaille notamment, c’est une des causes d’allumage accidentel de feu“, précise le lieutenant-colonel Jean Claude Commes.

Crédit photo : Francebleu.fr – Blason des Pompiers des Pyrénées-Orientales, SDIS66 © Radio France – Nina Valette