Incendies : des retours à domicile en Gironde, reprise du feu en Bretagne presque maîtrisée… Le point ce samedi

Si les incendies en Gironde ne progressent plus depuis jeudi, les pompiers restent mobilisés, craignant les conséquences des températures élevées.

Le calme commence à revenir, en Gironde. Si les deux incendies historiques de Landiras et La Teste-de-Buch sont toujours actifs, ils sont désormais sous contrôle et les habitants commencent à rentrer chez eux. Pour autant, la France n’en a pas encore terminé avec la saison des feux de forêt et d’autres incendies sont en cours.

Les retours à domicile se poursuivent en Gironde

La situation s’améliore, en Gironde. Depuis ce jeudi, les feux n’avancent plus ni à Landiras, ni à La Teste-de-Buch. Ils sont cependant toujours actifs, et plus de 1 000 pompiers restent mobilisés pour traiter les foyers et les éventuelles reprises, rapporte Sud Ouest. D’autant que la situation pourrait redevenir difficile puisque les températures remontent et que du vent est attendu dans les prochains jours.

D’ici là, et depuis jeudi, une partie des 37 000 personnes évacuées a pu regagner son domicile. Les retours doivent se poursuivre ce samedi. En tout, les deux incendies du département ont détruit près de 21 000 ha. La préfecture a fait savoir qu’elle rassemblerait, lundi, « élus, acteurs économiques et services de l’État pour préparer la sortie de crise sur le plan économique et l’accompagnement des secteurs impactés ».

Reprise du feu presque maîtrisée dans les monts d’Arrée

Trois des quatre foyers qui s’étaient réactivés dans les Monts d’Arrée en raison de conditions météorologiques défavorables, notamment du vent, sont « maîtrisés » et 230 pompiers sont présents pour lutter contre un quatrième départ de feu, a annoncé la préfecture du Finistère samedi matin.

Dans un point de situation en début de matinée, la préfecture indique sur Twitter qu’au nord du réservoir St-Michel, les feux sont « maîtrisés » concernant « deux départs issus de l’incendie de Brasparts ». La préfecture évoque un « feu maîtrisé » également concernant un départ issu de l’incendie de Brennilis.

Elle évoque en revanche un « feu non maîtrisé » concernant un départ issu de l’incendie de Brasparts. « Près de 230 pompiers et 50 engins de lutte contre les incendies sont présents sur place », précise-t-elle.

Jeudi, la préfecture avait fait état d’une surface totale brûlée de « 1.725 hectares de végétation composée de landes, de sapinières et de feuillus ».

Incendie fixé dans l’Aude et l’Hérault

L’incendie qui s’était déclaré, vendredi après-midi, dans le Minervois a été fixé et a détruit au moins 150 hectares dans l’Hérault et l’Aude, ont indiqué samedi les pompiers. Quelque 80 soldats du feu restent mobilisés « pour traiter les lisières et points chauds » et déterminer la surface exacte partie en fumée. Selon France 3, c’est un feu de voiture qui s’est propagé à la végétation.

Samedi, le risque d’incendie restait « élevé » dans cinq massifs de l’Hérault dont le Minervois, a indiqué de son côté la préfecture, déconseillant d’y pénétrer après 11 heures, dans un département placé en alerte canicule au moins jusqu’à dimanche, comme un grand quart sud-est de la France.

Crédits  : Le Parisien – Plus de 21000 hectares sont partis en fumée en Gironde. REUTERS/Benoit Tessier