Var : un obus éclate, 29 pompiers blessés alors que 1 000 hectares sont déjà partis en fumée

Ce lundi, alors qu'un incendie de végétation sévit depuis ce week-end sur le camp militaire de Canjuers, dans le Var, un obus a explosé, faisant 29 blessés légers.

C’est aux environ de 22h30 qu’un obus aurait explosé en zone “verte”, située à plus de 500m de la zone dite “polluée”, selon un communiqué officiel des sapeurs pompiers du Var. 28 sapeurs pompiers, 18 du SDIS04, 10 du SDIS83, et un militaire de l’UIISC7 de Brignoles ont été blessés légèrement, choqués et souffrant de gènes auditives. Après un passage devant l’un des médecins sur place, aucun transport vers un centre hospitalier n’a été jugé nécessaire, et tous sont mis pour le moment au repos, leur état ne permettant pas une reprise de leur activité.

1000 hectares brulés

D’après les secours, l’accident s’est produit “sur le flanc droit du feu, en zone verte, à plus de 500m de la zone rouge polluée par les munitions issues des tirs d’artillerie”. Là où une reprise de feu a été observée en début d’après-midi lundi. 

Par mesure de précaution et pour préserver la santé des sapeurs pompiers, l’ordre de repli en dehors de ce secteur a été prononcé.

Depuis ce samedi en fin de journée, plus de 1000 hectares ont déjà été brulés. 320 sapeurs-pompiers des SDIS83, SDIS04, SDIS06, SDIS13, du BMPM, de l’UIISC7 de Brignoles, et du camp de Canjuers sont toujours mobilisés pour traiter les points chauds, même sur les secteurs difficiles d’accès.

Les opérations de secours vont se poursuivre encore aujourd’hui, notamment avec l’aide des équipes des Détachements d’Interventions Héliportés des SDIS13 et 83, au moyens de deux hélicoptères des pompiers du Var, une grande partie du site n’étant pas accessible aux moyens terrestres.

En fonction de l’évolution de la situation, des renforts aériens de type bombardiers d’eau pourraient être demandés.

Il est demandé de ne pas se rendre sur les lieux pour faciliter l’opération des secours.

Crédits : L’IndépendantLes pompiers luttent contre le feu depuis samedi. MAXPPP – Matthieu de Martignac