Incendies dans le Gard : les sapeurs-pompiers à l’affût des reprises de feu

Après avoir lutté des heures durant, les soldats du feu ne relâchent pas la garde. Pour éviter que le feu ne reparte, ils nettoient les souches et lancent des contrefeux.

Hors de question pour les pompiers de baisser la garde, cette nuit, face aux nouveaux départs de feu déclarés en fin d’après-midi. Toute la journée, déjà plus de 1000 soldats du feu venus de toute la France ont arrosé les sols et noyé les souches de la forêt gardoise, pour éviter toute reprise importante. “Après un gros sinistre comme celui d’hier, il y a toujours des reprises très partielles ou des petites zones de feu qu’il faut traiter dans les jours suivants. On est en train de noyer et de retourner les souches”, précise un pompier. Dans le ciel de Bessèges, le ballet des Canadairs et des hélicoptères s’est poursuivi sans relâche. Attisé par le mistral et une sécheresse précoce, le méga-incendie a déjà ravagé 600 hectares de forêt. 

Aucune victime à déplorer

Pas de victimes, pas de maisons incendiées, mais des paysages calcinés encore fumants. Cette femme évacuée hier après-midi a retrouvé sa maison intacte : “C’est arrivée de ce côté-là. Malheureusement c’est la montagne qui a pris, mais l’essentiel c’est quand même la maison”. Comme elle, 70 personnes ont dû être évacuées la nuit dernière alors que l’incendie était encore loin d’être maîtrisé. Pour empêcher l’incendie non maîtrisée de progresser, ils lancent des contrefeux pour brûler la végétation. Les 550 sapeurs-pompiers mobilisés cette nuit vont pouvoir se concentrer sur la suppression des points chauds avec la baisse des températures, même s’ils ne disposent plus de moyens aériens.

Crédits  : franceinfo – Canva