Chaleur et sécheresse : Les pompiers s’attendent à un été “de tous les dangers”

Invité de Franceinfo ce mardi matin, le commandant Eric Brocardi, porte-parole de la fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, a sonné l'alarme sur la dangerosité de l'été qui commence.

Cri d’alarme ou coup de gueule? Toujours est-il qu’Eric Brocardi, porte-parole de la fédération nationale des sapeurs-pompiers est inquiet. Au micro de Franceinfo ce mardi matin, le commandant a dit s’attendre à un été “de tous les dangers”.

En effet, avec le vent et le retour des fortes chaleurs, symbolisées cette semaine par la canicule qui touche le pays à commencer par le Sud-ouest, le risque est à son plus haut degré.

“Ils (les incendies) arrivent de plus en plus tôt. Nous avons eu des indicateurs depuis le début de l’année qui nous ont permis de conclure à un été de tous les dangers pour cette saison”.

"Les feux de forêt c'est du 1er janvier au 31 décembre"

Si Eric Brocardi a tiré la sonnette d’alarme concernant la période estivale, il a par ailleurs précisé que le danger est désormais constaté tout au long de l’année.

“La saison des feux de forêt, c’est du 1er janvier au 31 décembre. Il y a même des formations de sapeurs-pompiers dans le nord de la France (…) C’est quand même un indicateur fort. On parle également de formations aux feux de forêt de catégorie un et deux dans le couloir rhodanien, ce qu’on n’avait pas l’habitude de voir jusqu’à présent. Aujourd’hui les incendies c’est aussi en Seine-Maritime et en Bretagne. Ils sont très précoces avec des hectares partis en fumée dès le début de l’année”.

Les données de l’EFFIS, l’administration européenne en charge du risque d’incendie, prévenaient déjà d’un risque de feu dans le sud de la France de manière extrême voire “très extrême” la semaine dernière. Voilà qui avait provoqué l’interdiction d’accès à plusieurs massifs forestiers des Bouches-du-Rhône notamment.

Avant cela, les pompiers des Bouches-du-Rhône avaient fait appel à 200 personnes pour renforcer leurs équipes à l’approche de l’été. Un renforcement qui est le bienvenu mais qui est le deuxième maillon de la chaîne selon le commandant Eric Brocardi à nos confrères de Franceinfo.

“Le premier maillon c’est de former la population à plus de vigilance”. Car “si l’homme ne fait pas attention à sa propre forêt et à sa propre planète, on va rencontrer des difficultés à la période estivale”.

Crédits photos : BFMTV – Un feu de forêt est en cours sur la commune de La Rochette. (photo d’illustration) – Photo transmise par les sapeurs-pompiers des Alpes-de-Haute-Provence le 9 avril 2022. Mathieu Ait Lachkar