Adolescente tuée par son petit ami : pourquoi il s’agit bien d’un féminicide

Après le meurtre d'une adolescente de 14 ans en Saône-et-Loire, toute la ville est sous le choc. Des habitants sont venus déposer des fleurs en mémoire d'Emma, poignardée à mort par son petit ami. Ce dernier a avoué les faits et a été incarcéré dans un établissement disposant d'un quartier pour mineurs. Sera-t-il jugé pour féminicide, malgré le jeune âge de sa victime et le sien ?

À Clessé, en Saône-et-Loire, durant toute la journée du vendredi 10 juin, des habitants sont venus déposer des fleurs en mémoire d’Emma, 14 ans. C’est derrière l’école du village que le corps sans vie de l’adolescente a été découvert, poignardé à de multiples reprises. Son petit ami, un adolescent de 14 ans, a avoué le meurtre de la jeune fille. Le jeune garçon a été incarcéré dans un établissement disposant d’un quartier pour mineurs et d’une unité sanitaire psychiatrique, selon le magistrat Patrick Guigon. Sera-t-il jugé jugé pour féminicide, malgré le jeune âge de sa victime et le sien ? 

"Il pourrait s'agir d'un féminicide car il y avait un lien amoureux"

“On peut retrouver une définition plutôt précise du féminicide”, explique le médecin légiste Jean-Marc Ben Kemoun au micro d’Europe 1. “Un féminicide est le meurtre d’une femme ou d’une fille en raison de son sexe. Il n’y a pas d’âge défini dans la définition. Il faut théoriquement que l’agresseur ait une relation avec la jeune femme, que celle-ci soit en état de dépendance ou d’emprise, avec notamment des menaces, etc…”, poursuit-il.

“Il faut qu’il y ait un lien pathologique entre les deux. Ce lien se retrouve dans le cadre d’une relation sentimentale. Le type d’actes aussi intervient dans la définition. Il s’agit d’actes d’une grande violence, centrés surtout sur le contrôle. Donc, si ce que décrit le procureur de la République prend dans l’absolu l’acte tel qu’il est décrit, je pense que alors effectivement, il pourrait s’agir d’un féminicide”. L’adolescent de 14 ans a en effet poignardé à mort sa petite amie. 

Crédits photos : Canva