Pantin : Une femme agressée et dépouillée près du commissariat, les policiers aspergés de gaz lacrymogène

L'agresseur a malgré tout été interpellé. Il a également mordu l'un des policiers avant d'être maîtrisé et placé en garde à vue. Cet homme qui a déclaré avoir 20 ans, est déjà connu des services de police et en situation irrégulière en France.

Un homme a violemment agressé une jeune femme à quelques pas du commissariat de Pantin (Seine-Saint-Denis) dans la nuit de samedi à dimanche, pour lui dérober son sac. Plusieurs policiers sont sortis du poste de police pour interpeller l’agresseur qui a fait usage de gaz lacrymogène à leur encontre, mordant aussi l’un des fonctionnaires. L’homme a été déféré au tribunal de Bobigny au terme de sa garde à vue, en vue de son jugement en comparution immédiate.

C’est par des hurlements que les policiers ont été alertés. Il était environ 4h30. Ces cris étaient ceux d’une femme qui venaient d’être frappée et aspergée de gaz lacrymogène par un inconnu dans la rue Eugène et Marie-Louise Cornet, où se situe le commissariat de la commune.

Trois policiers sortent rapidement des locaux de police et tombent sur un homme qui prend la fuite vers l’avenue Jean-Lolive en les voyant. Malgré les injonctions des fonctionnaires, le suspect continue à courir. L’un des gardiens de la paix le rattrape mais le fuyard utilise du gaz lacrymogène qui l’atteint en plein visage. Le second policier subit le même sort. Son collègue revient finalement à la charge et réussit à amener l’agresseur au sol pour le maîtriser. L’homme se rebelle sèchement, mord l’un des fonctionnaires à une jambe mais finit par être menotté et interpellé. Dans sa sacoche, une gazeuse lacrymogène est retrouvée.

La victime traînée au sol

Le suspect, qui était en état d’ivresse et qui affirme être âgé de 20 ans, a été placé en garde à vue. Déjà connu des services de police, il est également en situation irrégulière sur le territoire français.

Dans le même temps, les forces de l’ordre ont retrouvé la victime qui a été agressée, une jeune femme de 18 ans. “Elle était sous le choc et a déclaré aux policiers que l’agresseur était arrivé dans son dos avant de l’asperger de gaz lacrymogène au visage et lui porter un violent coup de poing qui la fait tomber par terre”, décrit une source proche de l’enquête. “L’homme l’a traînée au sol jusqu’à ce qu’il arrive à lui dérober son sac”. La victime a déposé plainte, tout comme les deux policiers qui ont été blessés. L’agent qui a été mordu s’est vu attribuer deux jours d’incapacité totale de travail (ITT).

Crédits : Actu 17 – Le commissariat de Pantin. (Google view)