Mort du chef des pompiers des Deux-Sèvres dans un accident d’ULM

Pascal Moine, décédé accidentellement samedi soir, occupait ses foncions depuis le début de l’année après avoir exercé 25 ans dans les Vosges.

Un accident mortel est survenu samedi soir dans les Deux-Sèvres. Pascal Moine, patron des pompiers du département, est décédé dans la commune de Saint-Rémy, rapporte Ouest-France.

Il a été victime d’un accident de paramoteur, dans des circonstances qui n’ont pas été détaillées. Il s’agit d’un type d’ULM (ultra-léger motorisé) constitué d’un parapente et d’un petit moteur avec une hélice.

Pascal Moine était colonel hors classe. Il était directeur du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) des Deux-Sèvres. Ses services lui ont rendu hommage, évoquant « une grande tristesse ». « Nous apportons notre entier soutien aux proches et à l’ensemble de nos personnels du Sdis. »

Âgé de 51 ans, il était marié et père de deux enfants. Il n’occupait son poste que depuis le 17 janvier, après avoir officié à la même fonction, par intérim, dans les Vosges.

Le quotidien régional précise qu’il avait été décoré de l’Ordre national du mérite en début d’année par le préfet des Vosges avant qu’il ne rejoigne la région Nouvelle-Aquitaine. Cette distinction récompensait « un parcours exemplaire au Sdis 88 et une implication exceptionnelle depuis plus de 25 ans au service de tous. »

La préfète des Deux-Sèvres a également salué la mémoire de Pascal Moine au nom de « l’ensemble des services de l’État ».

La représentante de l’État dans le département présente ses condoléances « à sa famille, ses proches et tous ses camarades sapeurs-pompiers ».

Crédits photos : Le Monde – Des manifestants passent à côté d’un feu allumé par d’autres, lors du traditionnel défilé du 1er-Mai, à Paris. LEWIS JOLY / AP