LE MAG – JANVIER 2023

Magazine réalisé par :  Billy, Cemalive, Conrad, Diazie, Pilotedu50 et Titouan06.

LES MOTS DU STAFF ~ Diazie

Toute l’équipe du staff souhaite une merveilleuse année 2023, la santé, l’amour, la réussite et le bonheur à tous les membres de notre communauté.

L’année 2022 s’est achevéedans un festival de missions et de joie pour notre alliance grâce à vous tous. Pour les plus anciens, vous avez vu des changements s’opérer durant l’année pour une grande évolution et ouverture sur l’avenir.

Afin de continuer sur notre lancée pour toujours vous garantir du contenu de qualité sur nos différents supports, nos recrutements seront plus sélectifs et spontanés. Alors si vous sentez au fond de vous une réelle envie de participer à cette belle aventure pour partager vos idées, vos envies et faire vivre des expériences aux autres, n’hésitez pas à nous contacter. 

Nous vous réservons de belles choses pour 2023.

PORTRAIT DE JOUEUR : CEMALIVE ~ Pilotedu50

Cemalive est arrivé dans l’alliance le 14 août 2022, après être resté membre pendant quelque temps, il rentre dans l’équipe des guides le 1er octobre 2022, clôturant la dernière phase de recrutement.

Il a commencé le jeu en s’installant en région Grand-Est, plus précisément dans le Bas-Rhin. Il souhaite s’étendre dans les DOM-TOM et le Sud de la France.

Actuellement il travaille en tant qu’Ingénieur automatismes industriels. Durant son temps libre, il aime le sport et le tir sportif.

Entre deux essais d’armes et une course de 40km, il aime manger un bon cordon bleu et des plats avec du fromage.

LES VÉHICULES DÉDIÉS AUX
RISQUES TECHNIQUES ~ Cemalive

Le risque technologique est désormais partie intégrante des missions pompiers. Il est découpé en plusieurs catégories, et de ce fait, dans certains départements couvert par plusieurs véhicules.

En langage « pompier », on parle communément des risques N-R-B-C-E

  • Nucléaire (centrales, armes),
  • Radiologique (irradiation, contamination par une source),
  • Biologique (bactéries, virus…),
  • Chimique (accident TMD, industrie…),
  • Explosif (BLEVE, UVCE…).

Les équipes spécialisées en RCH (Risques Chimiques) apportent leur compétence pour les interventions relevant du risque chimique, de quelque nature qu’il soit.

Les types d’interventions rencontrées peuvent aller des accidents ou incendies industriels, des accidents « voie public » impliquant des T.M.D (transport de Matières Dangereuses), procédure gaz renforcée, etc.
Elles sont constituées d’équipes de reconnaissance (niveau RCH 1), d’équipes d’intervention (niveau RCH 2) et supervisées par un chef de groupe (niveau RCH 3).

Les véhicules dit RCH disposent d’un outillage très spécialisé et technologique :

  • Lots éclairages
  • Lot energie (Groupe électrogène)
  • Appareils de mesures de la toxicité de l’air, des sols..
  • Combinaisons étanche
  • Appareils Respiratoires Isolants
  • Douche de décontamination etc..

Certains départements accompagnent ce véhicule d’un second, qui lui sera dédié à la lutte contre les conséquences d’une urgence d’ordre chimique. D’autres, regroupent les deux fonctions en un véhicule et du support via des véhicules types FPT avec du personnel formé RCH.

L'ORIGINE DES SAPEURS-POMPIERS
DE PARIS - PARTIE 02 ~ Cemalive

Une ère nouvelle commence, celle de la modernité

Les années 1870 seront celles d’un développement technologique sans précédent. Le Régiment met en service les premières grandes échelles, capables d’atteindre les étages supérieurs des immeubles pour opérer les sauvetages et l’extinction des feux. Dès lors, l’élan est donné. L’acquisition de ces engins, de plus en plus lourds, et la poursuite des grands travaux de voirie du baron Haussmann décident le commandement et le conseil municipal de Paris à adopter la traction hippomobile pour transporter les sapeurs-pompiers.

Un vaste programme de construction de casernes est en cours, et la modernisation du matériel et des engins préfigure ou accompagne les progrès fulgurants des sciences et des techniques. Cependant, les conditions de vie et de travail des hommes demeurent spartiates, et d’importants progrès restent à réaliser.

Le drapeau décoré de la Légion d’honneur le 14 juillet 1902

Le Régiment est la première unité de l’armée à recevoir cette prestigieuse décoration, en récompense de son action de protection des populations. Le début du XXe siècle connaît l’essor de la traction automobile avec les premiers engins d’incendie électrique et à pétrole.

À l’aube de la Grande Guerre, le Régiment est équipé d’un parc automobile abondant et performant. Il est devenu un modèle d’organisation, et son exemple inspire les corps de province et ceux de quelques capitales étrangères.

D’une guerre à l’autre : le soldat du feu devient le “soldat de la vie”

Dès leur création, les sapeurs pompiers de Paris sont confrontés tout d’abord à la problématique du secours aux victimes lors d’incendies, puis à celle des accidents sur la voie publique. Seuls face à ces cas de détresse physiologique, ils mettent au point les premiers soins sommaires et certaines techniques manuelles de réanimation.

À partir de 1917, fort des progrès réalisés dans la médecine de guerre, le secours aux victimes évolue en intégrant les gestes de réanimation et l’appareil de ventilation.

Une ambulance et un médecin de garde partent en même temps que le premier secours. C’est en quelque sorte l’avant-garde du PS ou de l’AR que l’on connaît aujourd’hui.

Le conflit terminé, la France est exsangue. Le Régiment, qui a payé un lourd tribut à la Grande Guerre, éprouve des difficultés à recruter. Le commandement a alors l’idée de former une équipe spéciale de gymnastes, dont la mission est de propager l’image du corps des sapeurs pompiers pour susciter des engagements. Image de gymnaste, que la Brigade maintient & parfait encore aujourd’hui.

Le commandement a alors l’idée de former une équipe spéciale de gymnastes, dont la mission est de propager l’image du corps des sapeurs pompiers pour susciter des engagements. Un nouveau moyen d’extinction apparaît : la mousse. Le Régiment commence à prendre en charge la défense contre l’incendie des communes de banlieue limitrophes.

Neuilly-sur Seine est, en 1920, la première ville de banlieue à être rattachée au régiment, En 1938, à la mobilisation, le Régiment double ses effectifs et prend en compte l’essentiel des communes de banlieue en créant des nouvelles compagnies.

Le régiment paiera un lourd tribu lors de la seconde guerre, il sera le dernier régiment actif sous occupation Allemande. Désarmé mais opérationnelle, La FauerschutzPolizei Allemande restreint le régiment à sa mission première : la lutte contre l’incendie. Ils participent à l’extinction de nombreux incendies sur des villes lointaines, comme Rouen, Cherbourg ou encore Le Havre.

Jusqu’au jour de la libération de Paris, le régiment restera fidèle à ses traditions & ses convictions. En Août 1944, c’est un officier du régiment qui hisse le drapeau Français en haut de la tour Effeuil.

C’est en 1947, qu’un monument à la mémoire des 368 noms de sapeurs & gradés “morts pour la France” est créé. S’ajoutent à ces noms, ceux des morts au feu, au nombre de 59.

L'HISTOIRE DE LA FOURRAGERE PARTIE 01 ~ Billy

L’histoire de la fourragère n’est pas suffisamment documentée pour dire avec certitude son origine exacte. Cependant, il y a deux anecdotes :
  • La première précise qu’au XVIIIe siècle, cette corde à cheveux permettait aux cavaliers qui sentaient leurs cheveux s’ébouriffer au volant de retirer leur coiffe sans descendre de cheval. C’est cette longueur de corde particulière dans la cavalerie qui a valu le nom de « Fourragère », par analogie avec la corde servant à attacher le fourrage aux chevaux.
  • Une seconde anecdote raconte qu’à la fin du XVIe siècle, le duc d’Albe, alors gouverneur des Pays-Bas, se plaignait d’un corps de Flamands. Pour montrer qu’ils ne craignent rien, les Flamands portèrent alors sur l’épaule une corde et un clou pour rendre plus facile l’exécution de l’ordre. C’est Napoléon Ier qui lui donne officiellement le nom de « fourragère ».

Conception de la fourragère :

La fourragère se présente sous sa forme originelle comme une tresse de coton de six millimètres se terminant par un nœud à quatre tours et un ferret. À l’autre extrémité, un carré de drap d’uniforme bleu horizon permet de recevoir le bouton afin de la retenir.

Nous avons deux façons de porter la fourragère soit en port à titre collectif soit le port à titre individuel.

En premier le port à titre collectif : la notion de « collectif » définit une unité constituée . Ainsi, le droit au port de la fourragère est accordé à tous les militaires comptant à l’effectif et inscrit sur les contrôles des corps, compagnies ou unités auxquels elle a été attribuée. Elle est remise solennellement aux recrues lors de la présentation du drapeau.

En deuxième le port à titre individuel, seuls les militaires qui ont pris part à toutes les opérations visées dans les citations à l’ordre de l’armée. Ils peuvent continuer à la porter même s’ils changent d’affectation.

Il y a différentes fourragères militaires :

En france, nous avons cinq fourragères militaires que nous détaillerons dans le prochain mag :

  • la fourragère de la croix de guerre 1914-1918 (1918) ;
  • la fourragère de la croix de guerre des Théâtres d’opérations extérieurs (1925) ;
  • la fourragère de la croix de guerre 1914-1918 (1945), identique à celle de 1914-1918 mais différenciée par un système d’olives ;
  • la fourragère de l’ordre de la Libération (1996) ;
  • la fourragère de la croix de la Valeur militaire (2011).

LES SOUS-MARINS NUCLÉAIRES
LANCEURS D'ENGINS (SNLE) ~ Billy

Les Sous-marins Nucléaires Lanceurs d’Engins sont au nombre de quatre : Le Triomphant, Le Téméraire, Le Vigilant et Le Terrible. Les missions des sous-marins sont tapis dans l’océan, indétectables. Ils sont armés de 16 missiles portant chacun plusieurs têtes nucléaires. La présence d’un ou plusieurs SNLE va garantir la possibilité d’exécuter une frappe nucléaire, l’ordre sera donné par le président de la République.

Les SNLE sont aussi armés de deux équipages qui sont repérés par des couleurs, bleu et rouge, comprenant 110 marins chacun.

Quelques caractéristiques :

  • Longueur de 138 mètres
  • Largeur de 12,5 mètres
  • Immersion maximale de 300 mètres
  • Il a une motorisation de 1 réacteur nucléaire, 1 groupe turbo-réducteur de 30,5 MV
  • Armement 16 missiles stratégiques M51, 4 tubes lance-torpilles de 533 mm pour torpilles F17 et pour missiles SM-39 EXOCET antinavire à changement de milieu
  • Les équipements du sous marin 1 radar, 1 sonar multifonction, 1 sonar remorqué d’écoute très basse fréquence, 1 système de transmissions par satellite, 1 système de combat SET ou SYCOBS

Le SNLE Le Terrible (S619) est mis en service le 20 septembre 2010. Il est parrainé par le conseil départemental du Loir-et-Cher.
Le SNLE Le Vigilant (S 618) est mis en service le 26 novembre 2004.
Le SNLE Le Téméraire (S 617) à été mis en service le 23 décembre 1999.
Le SNLE Le Triomphant (S 616) à été mis en service le 21 mars 1997.

Logo du sous-marin Le Terrible
Logo du SNLE Le Vigilant (S 618)
Logo de SNLE Le Téméraire (S 617)
Logo du SNLE Le Triomphant (S 616)

LES MOTOS DE SECOURS D'URGENCE ~ Conrad

Comment adapter la réponse des secours médicaux à la congestion urbaine, aux difficultés d’intervention dans les grandes villes embouteillées ? 

Depuis longtemps, une solution est envisagée et essayée : le recours au deux-roues moteur, avec des motos transportant un secouriste. Une étude, conduite en 2013 et 2014 par une équipe de l’université de Lille (publiée en avril 2019), comptabilise 46.000 arrêts cardiaques extrahospitaliers (en dehors d’un hôpital) par an en France. Il s’agit d’ une mort naturelle avec perte brutale de conscience dans l’heure qui suit le début des symptômes, chez un sujet ayant ou non une maladie cardiaque connue.

Les trois quarts de ces « crises cardiaques » se produisent à domicile, le reste sur la voie publique ou sur le lieu de travail. Le taux de survie après 30 jours est de seulement 4,9%, augmentant à 10,4% lorsqu’un massage cardiaque a été effectué immédiatement après la perte de conscience, d’après cette étude qui a analysé les données de 14 services SMUR à travers la France pendant deux ans.

L’idée de créer une unité moto Samu est venue il y a un peu moins de dix ans, à l’Assistance publique-hôpitaux de paris (AP-HP), d’une équipe du Samu des Hauts-de-Seine à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches. La raison ? Un manquement sur les dispositifs prévisionnels de secours (DPS), c’est-à-dire la médicalisation des événements à forte densité de population, en particulier les événements sportifs de type (semi-)marathon. Il s’agissait alors de la course pédestre Paris-Versailles, une grande classique qui attire chaque année près de 25 000 participants.

Dans ces situations, les services d’urgences rencontrent souvent des problèmes potentiellement cardiaques plus ou moins graves qui nécessitent une médicalisation précoce ». Or, ce jour-là, le délai d’arrivée sur site de l’ambulance de réanimation a été trop long : le patient était un homme de moins de 50 ans en arrêt cardio-respiratoire. C’est de là qu’a émergé cette idée d’un nouveau vecteur pour arriver plus rapidement sur les lieux d’intervention, en l’occurrence la moto Samu.

Elle embarque les quatre Samu de l’AP-HP. En dix ans d’existence, l’unité moto Samu, la seule en France, a démontré toute son utilité et son agilité, offrant un gain de temps précieux par rapport aux ambulances SMUR en cas de grands rassemblements. 

C’est la première équipe médicale motorisée en France. Constituée d’un ambulancier, d’un infirmier et d’un médecin chacun sur sa moto (BMW800GS) avec le matériel d’une UMH. Là où les véhicules standards ne passent pas ils interviennent en moins de 4 min en moyenne. Au départ, l’objectif de ce projet était de ne pas dégrader le trinôme embarqué à bord d’une structure mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) : un ambulancier, un infirmier et un urgentiste. Étant habilité à conduire en urgence et donc le plus à même d’ouvrir la route, l’ambulancier est par conséquent positionné sur la première moto. Suivent derrière sur deux autres motos le médecin puis l’infirmier. 

L’utilisation de ces trois véhicules permet également de transporter le matériel nécessaire à la réanimation. Deux valises de chaque côté et un top case, soit au total neuf compartiments avec les trois motos et une bagagerie elle aussi siglée BMW*. Ainsi, celle du médecin dispose de tout le matériel ventilatoire pour intuber le patient et effectuer de la ventilation invasive. La moto de l’infirmier transporte quant à elle toute la partie hémodynamique, afin de perfuser le malade et de préparer des drogues de type adrénaline. Enfin, le véhicule de l’ambulancier emporte l’oxygène, avec des bouteilles plus réduites pour rentrer dans les box, mais aussi tout ce qui est scope, monitoring, attelle pour la traumatologie. En somme, les trois motos sont « en capacité d’effectuer deux interventions coup sur coup ».

Pour la formation et l’équipement, le Centre national de formation motocycliste de la police nationale (CNFM-PN) a été sollicité. Le fonctionnement de l’unité moto Samu est scrupuleusement encadré par une charte, validée par le CNFM-PN, qui oblige à être détenteur du permis moto depuis au moins cinq ans, à en posséder une et à en pratiquer très régulièrement à longueur d’année.

LA CATASTROPHE DE FEYZIN ~ Conrad

Située au sud de LYON, la raffinerie de Feyzin, mise en service en juillet 1964 pour traiter 1,7 millions de tonnes de pétrole par an, comprend au début de l’année 1966 un stockage de Gaz de Pétrole Liquéfiés (GPL) sous pression d’une capacité totale de 13 100 m3 . Le site a été autorisé par arrêté préfectoral du 20.04.1962. La zone de stockage des GPL est implantée dans la zone B de la raffinerie, située au sud des unités. Outre le stockage des GPL, qui comprend 10 réservoirs, la zone B comporte également des réservoirs de stockage de fioul domestique, d’essence et de supercarburant. Le stockage des GPL est implanté au plus proche à 22,50 m de la tranchée de l’autoroute A7, qui passe 1,50 m en contrebas.

L’explosion de la raffinerie de Feyzin est encore dans toutes les mémoires. L’usine, bien qu’un peu critiquée pour les mauvaises odeurs qu’elle dégage parfois sur l’agglomération, fait alors la fierté des Lyonnais. Construite à partir de 1962 et entrée en service en 1964, elle incarne en effet la modernité conquérante des Trente Glorieuses, et constitue l’un des fleurons de l’industrie française : elle transforme près de 4 millions de tonnes de pétrole par an en carburant pour les véhicules, et aussi en produits chimiques destinés à l’industrie, notamment pour la fabrication des plastiques. Très automatisé pour l’époque, le site de Feyzin emploie alors 300 salariés.

Ce 4 janvier 1966, à 6h40 du matin, alors qu’il fait encore nuit noire, deux d’entre eux s’apprêtent à ouvrir une vanne sous une énorme sphère contenant 348 tonnes de propane. Mais l’opération tourne mal. L’un des opérateurs est aspergé par un jet de gaz, et ne parvient pas à refermer la vanne. Le propane se répand à la vitesse d’un cheval au galop, couvrant en moins d’une demi-heure une surface de trois hectares, débordant déjà hors de la raffinerie. L’alerte est donnée. Quelques minutes après, une voiture qui circulait au-delà de l’autoroute, déclenche l’incendie de la nappe de gaz. Les pompiers de Lyon sont appelés à la rescousse, et bientôt ceux de Vienne, tandis que les sirènes d’alarme hurlent dans la raffinerie.

Une heure et demie après le début de la fuite, ce sont pas moins de 110 hommes, employés et pompiers confondus, qui luttent contre l’incendie. Quand survient l’impensable : à 8h50, une gigantesque explosion retentit dans toute l’agglomération lyonnaise. La sphère de propane vient d’éclater, noyant hommes et matériel dans une mer de flammes. Le souffle de l’explosion, suivie par plusieurs autres, provoque des dégâts jusqu’à Vienne, tandis que dans la ville de Feyzin, plus de 500 maisons, appartements, commerces, ateliers sont endommagés. Sur place, le bilan humain est très lourd : 89 personnes sont plus ou moins grièvement blessées, et 11 sont décédées instantanément. Sept autres personnes succombent peu après de leurs blessures.

Le bilan humain définitif fait état de 18 morts (7 pompiers de LYON ; 4 pompiers de VIENNE ; 2 employés de la raffinerie; 3 employés d’une entreprise sous-traitante; 1 employé d’une société voisine venu aider; le chauffeur de la voiture qui a initié le nuage, décédé 4 j après l’accident) et de 84 blessés, dont 49 ont été hospitalisés. L’accident fait également de nombreux dégâts matériels sur le site ainsi qu’à l’extérieur de celui-ci. À l’extérieur de l’établissement, 1475 habitations et autres constructions sont affectées par les explosions. L’incendie a causé la destruction ou la mise hors service du parc de stockage des GPL et hydrocarbures liquides voisins, soit au total 11 réservoirs (5 sphères, 2 cigares et 4 bacs à toit flottant). Les pertes en produit s’élèvent à 1 012 tonnes de propane (soit 2 000 m3 environ), 2 027 tonnes de butane (soit près de 4 000 m3 ) et pratiquement 2 000 m3 de carburéacteurs, l’équivalent de 1 500 tonnes de produits pétroliers. Ont également brûlé la pomperie (située entre les cigares de GPL et les bacs de carburéacteurs) et 6 camions de lutte contre l’incendie. Il s’agit de la première catastrophe industrielle en France. Elle est même qualifiée de « première catastrophe industrielle moderne ».
Un mémorial aux victimes de la catastrophe a été créé peu après, qui allait donner naissance au musée des sapeurs-pompiers de Lyon.

AMERISSAGE D'UN AVION DE LIGNE ~ Pilotedu50

Il s’agit d’un avion transportant beaucoup de passagers qui est forcé d’atterrir sur l’eau. En effet, un amerrissage est une opération délicate qui consiste à faire atterrir un avion sur l’eau en cas de graves problèmes.

C’est une opération délicate qui relève souvent du miracle comme le 15 janvier 2009, année durant laquelle a eu lieu le “miracle de l’Hudson”. Un Airbus A320 a été victime d’une collision aviaire après son décollage de l’aéroport de LaGuardia. Les oiseaux étant assez imposants, les 2 réacteurs de l’avion se sont arrêtés car ils étaient endommagés. Le commandant de bord qui a vu que c’était impossible de revenir à un aéroport, a décidé de tenter d’atterrir sur l’Hudson. Il a alors entamé une descente avant de réussir ce miracle de poser l’avion sur l’eau. Tous les passagers et membres d’équipage ont survécu avec quelques blessures seulement pour les cas les plus graves.

En jeu, pour cette mission, vous avez besoin des bâtiments gardes-côtes de la dernière mise à jour. Il vous faut 3 stations de sauvetage, 2 compagnies de gendarmerie maritime et 1 hangar pour hélicoptère. Au niveau des véhicules, il vous faut 7 canots tous temps, 5 Dragons et 4 vedettes côtières de surveillance maritime. Au niveau des patients, vous pouvez avoir de 10 à 15 patients avec une chance de transport de 100% pour au moins 1 patient. Les patients auront besoin d’un transfert dans la partie “Interne général” des hôpitaux. Cette mission peut vous rapporter environ 8000 crédits.

PILOTE D'HÉLICOPTERE SECURITÉ CIVILE ~ Pilotedu50

La formation de pilote d’hélicoptère est une formation qui permet d’enseigner à une personne comment piloter un hélicoptère. Le pilote d’hélicoptère est la personne qui pilote l’hélicoptère lors des missions de sauvetage. Il y a différents types de formation pour devenir pilote selon la voie souhaitée. Il faut d’abord passer la qualification IFR (Instrumental Flying Rules) qui permet de connaître les bases des instruments de vol, pour suivre la formation, il faut avoir minimum 17 ans, réussir une visite médicale et avoir au minimum 45 heures de vol grâce à une formation initiale. Ensuite, vous pouvez passer par l’armée pour faire votre formation ou alors la financer vous-même et obtenir à la fin de la formation une licence de pilote commercial et pilote professionnel hélicoptère (CPLH). La formation nécessite quelques conditions comme avoir 18 ans, et avoir 150 heures de vol pour devenir pilote professionnel. Pour la formation ATPLH (Airline Transport Pilot License Helicopter), il faut avoir 21 ans et plus de 1200 heures de vol. Une fois ce diplôme obtenu, le pilote peut alors choisir la branche vers laquelle il va se tourner. Il peut être secouriste, patrouilleur dans l’armée ou alors instructeur.
En jeu, la formation pilote d’hélicoptère se trouve dans les Centres de Formations et d’Interventions. Elle dure 5 jours et elle est obligatoire pour pouvoir utiliser le Dragon. Le Dragon se trouve dans l’héliport de la sécurité civile, bâtiment datant de la dernière mise à jour avec les gardes côtes.

SPÉCIALISTE RÉSEAUX INFORMATIQUES
DANS L'ARMÉE ~ Titouan06

Le travail consiste à installer, exploiter et maintenir en marche les installations sur les équipements réseaux IP de l’armée. Les spécialistes réseaux informatiques sont souvent sur le terrain pour aider à la mise en place, au soutien des différents réseaux informatiques sur base. Ils doivent veiller à ce que les données opérationnelles arrivent jusqu’à eux pour être informé des ordres donnés.

Prérequis :

  • Accessible à partir du bac.
  • Pour les femmes et hommes de 18 à 29 ans.
  • Qualités requises : personnes réactives et une passion pour l’informatique.

Avantages du métier:

  • 45 jours de permissions par an (soit 9 semaines).
  • Réductions auprès de la SNCF.
  • Logement et repas inclus.

Pour devenir spécialistes réseaux informatiques, vous devez d’abord être formés pendant 8 mois à l’ENSOA de Saint-Maixent puis poursuivre puis 4 mois dans l’école spécialisée des transmissions à Rennes.

ALLOSDIS : S.W.A.T. ~ Diazie

Synopsis :

Un lieutenant du S.W.A.T est tiraillé entre sa loyauté envers ses origines modestes, dont ses amis de la rue avec qui il a grandi et qui n’ont pas aussi bien tourné que lui, et son devoir envers ses co-équipiers…
Une dualité qui finit par prendre tout son sens lorsqu’il se voit chargé d’organiser une unité hautement qualifiée pour protéger les citoyens de Los Angeles

ACTUSDIS INSOLITES ~ Diazie

États-Unis : une famille survit à une chute de 80 mètres en voiture

C’est un sauvetage surréaliste, miraculeux. Au pied de la falaise de près de 80 mètres de haut que montre la vidéo de TF1 ci-dessus, on voit une voiture écrasée contre les rochers. À l’intérieur, une famille de quatre personnes, dont deux enfants, âgés de 4 et 9 ans, tous en vie. Les parents sont blessés mais sains et saufs.

À l’aide d’un câble et d’un hélicoptère, les secouristes les ont rapatriés mardi dans un hôpital près de San Francisco. La California Highway Patrol, en charge des autoroutes en Californie, a publié sur Twitter des images de l’opération de haute voltige.

Selon les dernières informations, le père de famille, qui était au volant de la Tesla, est suspecté de tentative de meurtre et de maltraitance d’enfants. Les enquêteurs s’interrogent : l’homme a-t-il tenté de se suicider ? C’est en tout cas la piste d’un « acte intentionnel » qui est privilégiée. Le père sera incarcéré après sa sortie de l’hôpital.

NOTRE PETIT CONCOURS ~ Billy

Nous vous proposons un jeu de mots fléchés pensé et réalisé par nos soins. Les joueurs qui nous renverront la grille entièrement valide gagneront 15 000 SDISCoin’s. A vous de jouer !

Quand vous aurez terminé la grille, faites une capture d’écran et envoyez-là à Diazie en message privé.

Horizontal : 

3. Hélicoptère de la gendarmerie
4. Je suis un département de France et un véhicule
6. Je flotte et peux intervenir sur l’eau
7. Aux pieds des pompiers et policiers
8. Regroupe des bâtiments
10. Véhicule transportant du liquide
12. Corps de troupe
14. Petit hôpital ambulant
15. Premier grade sur opérateur 112

Vertical : 

1. Quand j’ai un soucis nous pouvons appeler le numéro 196
2. Je suis un acte collectif de contestation
5. Je peux intervenir sur les accidents de la route
9. Je suis une unité qui aime le vertige
11. Relevage d’une personne
13. J’illumine un vaste espace avec ma couleur rouge

QUELQUES STATISTIQUES ~ Diazie

Depuis le dernier numéro du magazine nous avons construit 10 hôpitaux et 8 prisons à la demande de nos membres.

Vous pouvez faire votre demande de construction sur le mur de l’alliance dans le fil dédié à cela.

Et toujours financé grâce à vos cotisations !

Merci à tous les membres de l’alliance sans qui tout ça ne serait pas possible.

Magazine réalisé par:  Billy, Cemalive, Conrad, Diazie, Pilotedu50 et Titouan06.