Chennevières-sur-Marne : Trois policiers blessés lors d’un contrôle, l’un frappé à coup de matraque à la tête

L'homme s'est rebellé à deux reprises et a été maîtrisé puis interpellé à l'aide d'un pistolet à impulsion électrique. Le fonctionnaire touché à la tête s'est fait poser des points de suture.

Trois policiers de la brigade territoriale de contact (BTC) ont été blessés ce jeudi après-midi lors d’un contrôle qui a dégénéré à Chennevières-sur-Marne (Val-de-Marne). Un homme a été interpellé.

Il était 14 heures lorsqu’un équipage de la BTC a demandé à un homme à vélo de s’arrêter pour un contrôle, dans la rue des Fusillés-de-Châteaubriant, à quelques centaines de mètres du commissariat de la ville. Soudainement, l’homme aurait abandonné son vélo avant de se mettre à courir. Les policiers l’ont rattrapé mais il s’est montré violent et s’est rebellé.

Dans la lutte, le suspect est parvenu à s’emparer de la matraque télescopique d’un des agents, avant de le frapper à la tête avec. Du gaz lacrymogène et un pistolet à impulsion électrique ont été nécessaires pour le maîtriser et le menotter.

Au total, trois policiers ont été blessés lors de cette intervention précise une source proche de l’affaire. Celui qui a reçu le coup de matraque à la tête a été conduit à l’hôpital Saint-Camille de Bry-sur-Marne, où il s’est fait poser deux points de suture. Son incapacité totale de travail n’a pas encore été évaluée.

Il crache sur les policiers

Une fois au commissariat, l’homme s’est de nouveau montrant violent envers les forces de l’ordre. “Il a craché sur les fonctionnaires et s’est débattu, il a fallu une nouvelle fois utilisé un pistolet à impulsion électrique pour réussir à le maîtriser”, confie cette même source. Le suspect devait faire l’objet d’un examen de comportement dans la soirée. Il a été placé en garde à vue différée et n’a pas pu être identifié immédiatement.

Une enquête est ouverte, notamment pour violences sur personne dépositaire de l’autorité publique et rébellion.

Un refus d'obtempérer qui dégénère dimanche

Non loin de là ce dimanche soir, le conducteur d’une voiture a refusé d’obtempérer aux policiers sur la route du Plessis, à Chennevières-sur-Marne. Le fuyard s’est dirigé vers la cité du Bois-l’Abbé à Champigny-sur-Marne et a pris la fuite, abandonnant ses trois passagers qui ont refusé de se soumettre au contrôle des policiers. La situation a dégénéré et ces derniers ont été interpellés. Une scène qui a été filmée par un témoin. Le commissariat de Champigny a été attaqué un peu plus tard par une quarantaine d’individus qui avaient l’intention de libérer les trois suspects.

Un policier de la brigade anticriminalité parisienne de nuit (BAC 75N) a été violemment agressé et frappé, lui aussi avec sa matraque, lors d’une interpellation suite à un refus d’obtempérer, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), dans la nuit de samedi à dimanche. 15 jours d’incapacité totale de travail (ITT) lui ont été prescrits. Il a déposé plainte. Deux personnes ont été placées en garde à vue dans cette affaire.

Crédits : Actu 17 – Illustration. (Shutterstock)