Le corps d’une adolescente de 12 ans retrouvé dans une malle à Paris, la principale suspecte interpellée

Une enquête pour meurtre sur mineur de moins de 15 ans est ouverte après la découverte vendredi 15 octobre du corps d'une collégienne de 12 ans dans le XIXe arrondissement de Paris. Quatre personnes sont en garde à vue dont la principale suspecte. Une autopsie est prévue ce samedi.

Il était dans une malle en plastique au bas de son immeuble. Le corps d’une jeune fille âgée de 12 ans a été retrouvé vendredi 15 octobre au soir dans le 19e arrondissement de Paris, près du parc des Buttes-Chaumont. La dépouille de la collégienne était placée dans une caisse opaque, dissimulée par des tissus, selon les informations de franceinfo. Deux valises cabine étaient posées à côté de la malle, dans la cour intérieure d’un immeuble de la rue Manin.

La jeune fille était portée disparue depuis vendredi après-midi, quand elle a été vue pour la dernière fois par ses parents. Sur une des photos partagées sur les réseaux sociaux et issue d’une caméra de vidéosurveillance, on voit l’adolescente entrer dans le hall de sa résidence sans en ressortir. « Notre fille Lola a été vue pour la dernière fois à 15h20 en compagnie d’une fille qu’on ne connaît pas dans notre résidence », avaient indiqué les parents de l’adolescente sur Facebook. 

Cette jeune femme, née en 1998, a été interpellée ce samedi matin à Bois-Colombe (Hauts-de-Seine), a appris franceinfo de source proche du dossier. D’après les premiers éléments de l’enquête, elle avait demandé de l’aide pour déplacer une grosse malle dans sa voiture. C’est plus tard dans la soirée de vendredi, vers 23h, qu’un homme a découvert le corps de l’adolescente sans vie, ligoté et recroquevillé dans cette malle.

Une enquête pour meurtre sur mineur de moins de 15 ans a été ouverte et confiée à la brigade criminelle de Paris. Quatre personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de cette enquête : la principale suspecte interpellée ce samedi et trois autres personnes interpellées à proximité des lieux vendredi. Le rôle de ces quatre personnes reste à déterminer, précise le parquet.

Une autopsie du corps doit être pratiquée dans la journée pour rechercher les causes du décès. Selon des sources proches du dossier, les premières constations font état d’une tête presque arrachée et d’inscriptions sur le corps de la collégienne.

Crédits : France Bleu – Le corps a été découvert dans une caisse en plastique, dans la cour intérieure d’une résidence de la rue Manin, à Paris. © Maxppp – Fred Dugit